L’immobilier est le placement préféré des français. Mais avant d’être un placement, l’immobilier est avant tout un actif, à commencer par la résidence principale. Il est d’ailleurs très important de faire la part des choses entre l’immobilier résidentiel (résidence principale, résidence secondaire), et l’immobilier d’investissement. Même si ces deux facettes de l’immobilier ont un certain nombre de points communs et sont particulièrement complémentaires, elles nécessitent une approche totalement différente…

L’Espace Patrimoine, dont la raison d’être est de vous accompagner tout au long de votre vie et de vous offrir un service global, est en mesure de traiter les deux. En effet, même si nous sommes avant tout un cabinet de gestion de patrimoine, nous avons des collaborateurs dédiés à l’immobilier résidentiel. Nous disposons des mêmes agréments qu’une agence immobilière, et faisons partie de plusieurs réseaux inter-agence. Cela nous permet d’avoir accès aux biens de plusieurs centaines d’agences, comme de partager les biens que nous avons en vente avec ces mêmes agences, nous permettant de vendre vos biens aux meilleures conditions et dans les meilleurs délais. Mais en prime, nous vous apportons et apportons à vos acquéreurs le regard d’un conseiller patrimonial, notamment sur la partie financement.

L’IMMOBILIER RESIDENTIEL

58% des français sont propriétaires de leur résidence principale. Mais pourquoi devenir propriétaire ? Devenir propriétaire, que ce soit d’une maison ou d’un appartement, présente des avantages indéniables, même s’il existe quelques contraintes. Avoir un toit, comme on dit, c’est tout d’abord une sécurité pour l’avenir. Mais c’est bien plus que cela.

La propriété : pour en finir avec les fonds perdus

Chaque mois, un locataire paie son loyer pour l’usage d’un logement qui, au bout du compte, ne sera jamais à lui. Certes, lorsqu’on démarre dans la vie, que l’on pense évoluer ou bouger rapidement, la location est parfaitement adaptée. Mais sur une longue période, il est souvent plus judicieux de devenir propriétaire, les loyers pouvant être considérés comme de l’argent « jeté par la fenêtre ».

Penser à long terme

De plus, le loyer, qui est indexé sur l’indice de révision des loyers, augmente avec le temps. Alors que lorsque vous achetez, vous avez d’une part une dette qui s’amenuise avec le temps qui passe, et en parallèle un bien qui potentiellement prend de la valeur.

Le plaisir d’être chez soi

Enfin, quel bonheur de pouvoir décorer son logement à son goût, d’aménager la cuisine ou la salle de bain en fonction de ses besoins. C’est une chose délicate pour un locataire qui dépend du bon vouloir de son propriétaire, sans parler des coûts engagés qui se retrouvent perdus le jour où vous quittez votre logement.

Emprunter pour sa résidence principale : un premier acte patrimonial accessible au plus grand nombre

Alors bien sûr, encore faut-il être en mesure d’acheter sa résidence principale, et donc la plupart du temps d’emprunter. Mais il ne faut pas croire qu’emprunter pour l’acquisition de sa résidence principale est réservé à une élite. Par contre, mettre son patrimoine au vert pour recourir à un emprunt ne s’improvise pas, et les conditions du prêt ne seront pas les mêmes selon la qualité de votre dossier. Contrairement à ce que l’on peut penser, le niveau de vos revenus est loin d’être le seul critère ni forcément le critère le plus important.

Nous sommes en mesure de vous conseiller et vous accompagner sur ces différents aspects, tout comme bien sûr la recherche de votre future résidence principale, dans le neuf comme dans l’ancien.

L’IMMOBILIER D’INVESTISSEMENT

L’immobilier d’investissement, ou immobilier de rapport, est avant tout une façon d’épargner ou de se générer des revenus complémentaires. Si la plupart du temps, l’immobilier d’investissement vient après l’acquisition de la résidence principale, ce n’est pas forcément une obligation, et cela peut être vu comme une façon de mettre un pied dans l’immobilier et compenser une partie des inconvénients de la location si vous n’avez pas suffisamment de visibilité pour acquérir dès à présent votre résidence principale.

Que choisir ?

Reste qu’il existes de très nombreuses façons d’investir dans l’immobilier, chacune avec ses caractéristiques, avantages, et inconvénients. On pourrait citer ainsi la location nue dans l’ancien, la location meublée en LMNP ou LMP, l’investissement dans le neuf ou dans des biens rénovés via des lois de défiscalisation type Pinel, De Normandie, Malraux, ou Monuments Historiques, le Déficit Foncier, le démembrement de propriété ou nue-propriété, l’investissement dans des locaux commerciaux, locaux professionnels, ou encore dans des garages, terrains à bâtir, forêts, ou terres agricoles… Comment choisir, et sous quelle forme ou quel statut investir ? En direct, via SCI, via SCPI, en démembrement ? Investissez-vous dans une optique de capitalisation ou de génération de revenus ? Investissez-vous au comptant ou à crédit ?

L’importance du conseil et de l’accompagnement

Autant de questions essentielles et un large choix de solutions à votre disposition qui nécessitent d’être bien conseillé et accompagné. D’autant qu’au delà d’une certaine complexité fiscale et juridique, il existe de nombreuses idées reçues ou fausses bonnes idées véhiculées par les médias et internet en particulier. Attention ainsi aux mirages du « cash-flow positif », de la sous-location, et autres dispositifs « miracles ». Sans être forcément à écarter, et comme pour tout dispositif immobilier, il est toutefois primordial de bien en faire le tour, et de bien en regarder tous les aspects et risques, qu’ils soient fiscaux, juridiques, liés à la période de location ou à la revente.

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement… mais pas uniquement

Vous connaissez sans doute cette maxime qui dit qu’il existe 3 critères essentiels lorsqu’il s’agit de choisir un bien immobilier : « l’emplacement, l’emplacement, et l’emplacement »… Si le critère de l’emplacement est évidemment essentiel, il existe de trop nombreux professionnels de l’immobilier ou du patrimoine qui jouent sur cette « évidence » et s’en servent pour occulter de nombreux autres critères qui sont pourtant également essentiels. Et attention également aux faux bons emplacements… Quand on regarde les programmes neufs qui sortent, les plaquettes vantent toujours la qualité exceptionnelle de leur emplacement… La réalité est pourtant bien différente. C’est ainsi que nous ne retenons même pas 10% des programmes qui sortent chaque année.

Mais ce n’est pas tout, car s’il faut être effectivement intransigeant sur l’emplacement, il existe de nombreux autres critères qui feront la différence, que ce soit pour la location mais aussi et surtout au moment de la revente. On pourra citer en vrac la disposition du logement, son orientation, la taille de la résidence, la qualité de construction, ou la présence d’une grande terrasse, d’une vue, de volumes ou tout autre point qui fera que votre logement sera unique. Pensez également à la population cible qui pourra être intéressée par votre logement, que ce soit à la location ou à la revente.

Enfin, un investissement immobilier réussi est aussi un investissement immobilier qui vous correspond, qui correspond à votre situation personnelle et familiale, à vos objectifs, à votre fiscalité, à votre psychologie. Comment réagirez-vous par exemple, financièrement et/ou psychologiquement, en cas d’impayé ? Savez-vous par exemple qu’il existe des solutions lorsque vous voulez investir dans l’immobilier sans avoir à supporter le risque locatif ?

Bref, investir dans l’immobilier, même si cela peut paraître relativement simple au premier abord, ne s’improvise pas. Et plutôt qu’un long discours et un long catalogue des points à éviter ou au contraire à privilégier, rien ne remplacera nos 20 ans d’expérience dans le domaine. Aussi prenez contact avec nous, d’autant que faire appel à nos conseils ne vous coûtera rien de plus que si vous menez vous même votre recherche, et vous aurez en prime le conseil et l’accompagnement !